Résumé

  • Je vais partager avec vous aujourd’hui une petite stratégie pour préserver la relation avec les autres personnes et je vais vous expliquer comment je suis arrivé à vouloir partager ça avec vous.
  • Alors, pourquoi est-ce que ça marche ? Je vais vous donner mon interprétation. D’abord, il y a un concept que je voudrais partager avec vous qui est le suivant. C’est : quand les émotions sont fortes, l’intelligence est faible.
  • Le précadrage, c’est très utile parce que ça agit comme une forme d’inoculation.
  • Lorsque je dis à ma conjointe : « attention, bienvenue à StupidLand » ou « nous allons rentrer dans StupidLand », quelque part, on s’attend au fait que l’autre personne aura des réactions ou nous dira des choses peut-être désagréables qu’on ne prendra pas personnellement.
  • Regardez la vidéo pour avoir le contenu entier.
  • Cette vidéo vous donnera des clés très importantes pour améliorer et créer la Vie que VOUS voulez et Devenir Maitre de Votre Destin !

Actualités

  1. Facebook Recevez quotidiennement du contenu intéressant et les dernières nouvelles sur comment Devenir Maitre de votre Destin.
  2. Chaine Youtube Abonnez-vous à la chaine pour obtenir les nouvelles vidéos sur comment Devenir Maitre de son Destin dès qu’elles sont prêtes.
  3. Instagram Surveillez mon Instagram pour l’annonce de nouvelles ressources.
Bonjour. Je suis Mike Fink et vous avez le pouvoir d’améliorer et de créer la vie que vous voulez grâce au pouvoir de votre cerveau et de votre esprit. Ma mission est de vous inspirer, vous éduquer et vous donner des outils pour que vous puissiez y arriver et deveniez ainsi maître de votre destin. Je vais partager avec vous aujourd’hui une petite stratégie pour préserver la relation avec les autres personnes et je vais vous expliquer comment je suis arrivé à vouloir partager ça avec vous. En fait, récemment, avec ma conjointe, j’ai commencé à faire de petits projets de bricolage dans la maison : accrocher des tableaux, mettre en place un miroir, changer des ampoules. Souvent, on faisait ça à deux et on s’est très vite aperçu que lorsqu’on fait des travaux de bricolage ou de rénovation à deux, on avait tendance à tout de suite commencer à penser que notre façon de faire était meilleure que celle de l’autre, que : « mais non ! Tu ne te rends pas compte que ce n’est pas comme ça, c’est comme ceci ». On se criait dessus. On pensait que l’autre était vraiment un arriéré. Clairement, ça générait du conflit. Donc ensuite, j’ai réfléchi. Je me suis dit : « ça n’a pas de sens. C’est juste de petits travaux de bricolage ». J’ai mis en place quelque chose que je veux partager avec vous qui nous a permis de préserver la relation entre nous et vous allez voir que vous pouvez appliquer ça dans d’autres domaines. Donc qu’est-ce que j’ai mis en place ? Par la suite, ce que j’ai fait, c’est que dès qu’il y avait un nouveau petit projet sur lequel on allait travailler ensemble, je lui disais : « attention, ma chérie. Nous allons rentrer dans le territoire de StupidLand ». Ou bien, je lui disais : « bienvenue à StupidLand ». Qu’est-ce que c’est que StupidLand ? StupidLand, c’est un pays rempli de stupidité évidemment et surtout de blâmes envers les autres. En mettant ça à l’avance en disant : « attention, mon amour. On est en train d’entrer sur le territoire », tout d’un coup, toutes nos interactions étaient devenues différentes parce que dès qu’elle commençait à me dire : « ah, mais il faut faire ça comme ceci ou il faut faire comme ça » ou dès que moi je commençais à m’énerver un petit peu, tout d’un coup, on s’arrêtait, on se regardait, on disait : « ah oui, StupidLand ». Là, c’est normal. On a tendance à vouloir blâmer l’autre. À la place de se chamailler ou se disputer, on commençait à rigoler. Maintenant, ça marche comme ça de toutes les façons. On rigole toujours ; ça devient un événement drôle, amusant plutôt qu’une occasion de dispute. Alors, pourquoi est-ce que ça marche ? Je vais vous donner mon interprétation. D’abord, il y a un concept que je voudrais partager avec vous qui est le suivant. C’est : quand les émotions sont fortes, l’intelligence est faible. Qu’est-ce que ça veut dire ? Dès que vous remarquez que vous êtes pris par vos émotions, ma recommandation est d’éviter de prendre des décisions. Imaginez que vous vouliez écrire un e-mail virulent ou méchant à une personne, je ne vous dis pas de ne pas l’écrire. Ce que je vous dis, c’est de l’écrire peut-être, mais de ne pas l’envoyer. Attendez de vous être calmé avant de l’envoyer ou bien attendez de vous être calmé pour voir si vous voulez encore l’écrire. Mais revenons un petit peu à ce concept de StupidLand. Donc quand les émotions sont fortes, l’intelligence est faible. Qu’est-ce que ça veut dire ? S’il n’y avait pas ce premier abord où je disais : « nous allons rentrer dans StupidLand. Attention, on va penser que l’autre est idiot et on va se blâmer », dès que moi ou elle aurions dit quelque chose à l’autre, chacun aurait réagi émotivement en disant : « mais pourquoi est-ce qu’elle me blâme ? C’est moi qui ai raison ». Et donc, nous aurions eu moins de ressources pour comprendre que c’est un phénomène naturel. Or, il y a un concept qui vient de la PNL qui s’appelle le précadrage. Qu’est-ce qu’un cadrage ? C’est quelque chose qui donne un contexte pour pouvoir interpréter les événements et pour mieux prendre des décisions en fonction de ce contexte. Donc, lorsqu’on précadre que nous rentrons dans le territoire de StupidLand et qu’il faut s’attendre à ce que l’autre commence à dire des choses qui vont nous sembler stupides et qu’on veut le blâmer, tout d’un coup, on a un contexte et le contexte, c’est : « ah oui, c’est normal. Ça arrive. Elle a tendance à le faire. J’ai tendance à le faire, moi. » Et c’est différent de « houlà ! Elle vient de me dire quelque chose de méchant et donc je dois réagir et plonger dans mes émotions ». Le précadrage, c’est très utile parce que ça agit comme une forme d’inoculation. Vous savez que l’inoculation, c’est un petit peu le principe du vaccin : on vous met une petite quantité de virus qui pourrait vous faire du mal. Le corps apprend à le combattre et donc ensuite, lorsque le vrai virus arrive, le corps est déjà préparé. Une des choses par exemple, c’est que dans le domaine des services clients dans les grandes sociétés, les gens qui travaillent pour le service client, donc qui répondent aux gens qui ont des plaintes, c’est un domaine très difficile parce que toute la journée, ils reçoivent des appels de files de personnes qui sont mécontentes, qui vont leur crier dessus, etc. Donc c’est un domaine dans le travail, en tout cas aux États-Unis, où il y a un très fort taux de personnes qui démissionnent assez rapidement. Les sociétés se sont aperçues qu’en fait, la meilleure stratégie pour faire en sorte qu’il y ait moins de gens qui quittent ou qui restent plus longtemps et qu’ils soient aussi plus satisfaits dans leur travail, ce n’était pas d’essayer de les protéger en disant : « ça va bien se passer ». C’était au contraire de faire un précadrage en disant : « vous savez, dans ce type de travail, vous allez vous faire insulter. Les gens vont vous traiter de tous les noms. Donc, soyez-en conscient. Êtes-vous prêt à accepter cela et à comprendre que ça n’a rien à voir avec vous, mais avec l’autre personne ? » Donc déjà, les personnes disaient : « d’accord. Je sais déjà à quoi m’attendre et en plus, quand ça va m’arriver, je sais déjà quelle pourra être ma réponse émotive et intellectuelle, ne pas le prendre personnellement et comprendre que c’est lié à l’autre personne. » Et une autre chose qu’ils faisaient, c’était aussi de les amener et de les mettre à côté d’une personne qui déjà travaillait dans le service de support aux clients et de voir comment cette personne faisait pour gérer, de voir qu’effectivement cette personne se faisait crier dessus, insulter par certains clients et de voir qu’elle restait neutre, qu’elle savait vraiment comment leur répondre et aussi observer cette simple stratégie. Donc ce précadrage agit comme une forme d’inoculation. Lorsque je dis à ma conjointe : « attention, bienvenue à StupidLand »  ou « nous allons rentrer dans StupidLand », quelque part, on s’attend au fait que l’autre personne aura des réactions ou nous dira des choses peut-être désagréables qu’on ne prendra pas personnellement. Et lorsque nous avons nous-mêmes tendance à le faire, on le reconnaît et on va pouvoir en rire. Donc, réfléchissez. D’une part, je peux vous garantir que ça va transformer vos projets de bricolage si vous faites ça avec votre conjoint, votre conjointe ou avec des amis, et d’autre part, posez vous la question : comment est-ce que vous pourriez utiliser ce concept de précadrage pour désamorcer certaines situations ? Je vais vous donner suggestion. Imaginons que vous avez eu une journée de travail où vous avez eu plusieurs réunions, une journée de travail particulièrement éprouvante pour vous. Vous vous rendez compte que le soir, souvent, lorsque vous discutez avec votre conjoint ou votre conjointe, vous n’avez pas de patience. Dès qu’elle vous dit quelque chose, vous êtes désagréable. Lorsque vous en prenez conscience, vous pouvez mettre une étiquette dessus et précadrer en disant à votre conjoint : « tu sais quoi ? Il y a des journées où lorsque je vais au travail et j’ai toutes ces réunions, je me transforme en chien qui mord, c’est-à-dire que tu as beau me parler de quoi que ce soit, je n’ai pas de patience et donc je suis comme un chien qui va tout de suite mordre ». Donc maintenant, lorsque vous rentrez le soir, vous pouvez faire le précadrage en disant : « attention, chérie. Je suis en mode chien qui mord ». D’une part, vous pouvez le faire, vous, en précadrage, mais le fait d’en avoir parlé aussi à l’autre personne fait en sorte que l’autre personne, lorsqu’elle vous voit et que vous réagissez mal, même si vous n’avez pas pensé à dire que vous êtes en mode chien qui mord, elle pourra accéder en se disant : « mais oui, il est en mode chien qui mord. Il a dû avoir une longue journée de travail » et donc elle ne prend plus vos commentaires de façon personnelle. Je voulais partager ça avec vous. Je vous dis que le dernier projet de bricolage qu’on a fait avec ma conjointe, on a rigolé alors qu’on avait vraiment les petits réflexes dire : « ah non ! Mais non, ce n’est pas dans ce sens-là ; c’est dans l’autre ! » Mais c’est devenu quelque chose d’amusant. Vous pouvez utiliser le concept de précadrage pour vraiment préserver une relation avec les autres parce que de cette façon ni vous ni l’autre personne n’allez prendre les réactions de l’un ou de l’autre de façon personnelle. Vous aurez mis ça dans un contexte différent qui vous permettra d’avoir des interactions différentes. C’était ce que je voulais partager avec vous. Si vous avez trouvé cette vidéo intéressante, laissez-moi vos commentaires. Dites-moi comment ça a marché pour vous pour le prochain bricolage. Partagez cette vidéo, aimez la vidéo, aimez la page. Cliquez sur le lien en fonction de la plate-forme pour aller sur mon site et vous inscrire à ma newsletter pour avoir plus de ressources. Je suis Mike Fink et je vous rappelle que vous pouvez devenir maître de votre destin et je vous dis à très bientôt.