Résumé

  • Ce concept que je vais partager avec vous a le pouvoir de changer vos résultats et même changer votre vie entière.
  • Il est très important de comprendre que les statistiques sont uniquement descriptives et non pas prescriptives.
  • Ça veut dire qu’elles ne font que décrire uniquement le passé ou, dans le meilleur des cas, le présent, mais elles ne déterminent aucunement le futur.
  • les personnes comprennent non seulement que le résultat qu’elles obtiennent dépend de leurs actions, mais aussi de la motivation sous-jacente à ces actions.
  • Dans ce cas-ci, quelles sont les choses que les 10 % des personnes qui ont survécu ont en commun ?
  • Il y a un concept en psychologie qui s’appelle le lieu de contrôle ou le lieu de maitrise.
  • Pour que vous ayez du succès, vous devez d’abord accepter que c’est vous qui êtes responsable de votre propre succès.
  • Regardez la vidéo pour avoir le contenu entier.
  • Cette vidéo vous donnera des clés très importantes pour améliorer et créer la Vie que VOUS voulez et Devenir Maitre de Votre Destin !

Actualités

  1. Facebook Recevez quotidiennement du contenu intéressant et les dernières nouvelles sur comment Devenir Maitre de votre Destin.
  2. Chaine Youtube Abonnez-vous à la chaine pour obtenir les nouvelles vidéos sur comment Devenir Maitre de son Destin dès qu’elles sont prêtes.
  3. Instagram Surveillez mon Instagram pour l’annonce de nouvelles ressources.
Bonjour. Je suis Mike Fink. Vous avez la possibilité d’améliorer et de créer la vie que vous voulez grâce au pouvoir de votre esprit. Ma mission, c’est de vous aider, de vous inspirer, de vous éduquer, de vous donner les outils et les instruments pour que vous puissiez devenir maître de votre destin. Alors aujourd’hui, je vais partager avec vous un concept extrêmement important parce qu’il est quelque part à la base de tout. Ce concept que je vais partager avec vous a le pouvoir de changer vos résultats et même changer votre vie entière. Regardons d’abord la partie basse du tableau. Je fais souvent des formations et imaginez que chaque point vert dans cette partie du tableau représente un siège dans une salle de formation. Cela veut dire qu’il y a dix points verts par rangée et qu’il y a 100 sièges dans la salle avec dix rangées. Je pose une question aux participants en général. Je leur demande : « quel est le pourcentage de personnes qui sont assises au premier rang ? » Et la réponse est très simple : il y a dix rangées. Donc 10 % des personnes sont assises au premier rang. La deuxième question est : « quel est donc le pourcentage des personnes qui sont assises dans les autres rangs plutôt qu’au premier rang ? » Et évidemment, la réponse est 90 %. Jusque là, tout semble très clair. Mais ensuite, je leur pose la question : « quelles sont vos probabilités que demain, lorsque vous reviendrez pour le jour suivant de la formation, vous soyez assis au premier rang de la salle ? » Et là, les gens me répondent 10 %. Ça semble assez logique parce que statistiquement, 10 % des personnes sont assises au premier rang. Mais il y a un problème. Le problème, c’est que la réponse est complètement fausse. Et je leur dis : « non. En réalité, vous avez soit 0 % de chance, soit 99,9 % de chances d’être assis au premier rang de la salle ». Pourquoi ? Si demain vous venez trois heures en retard ou vous ne venez pas du tout, vos chances d’être assis au premier rang de la salle sont très proches de zéro. Si en revanche demain vous vous réveillez trois heures à l’avance pour être là et attendre devant la porte de la salle pour être sûr d’être le premier, vos chances d’être assis au premier rang sont proches de 100 %. C’est alors que les personnes commencent à avoir le déclic et à se dire : « effectivement, je comprends. Ça dépend de moi. Ça ne dépend pas de la distribution de la salle. Ça ne dépend pas des statistiques ». C’est vraiment le concept que je veux que vous assimiliez et que vous intégriez aujourd’hui. Il est très important de comprendre que les statistiques sont uniquement descriptives et non pas prescriptives. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire qu’elles ne font que décrire uniquement le passé ou, dans le meilleur des cas, le présent, mais elles ne déterminent aucunement le futur. C’est très important à comprendre. Voici ce qui existe dans le moment présent, ce qui existait peut-être hier, mais ça ne veut rien dire par rapport à vous en tant qu’individu, par rapport à vos chances à vous d’obtenir un résultat.   Si vous vous souvenez, dans une autre vidéo j’ai parlé du fait que lorsque les gens vont voir une figure d’autorité comme un expert ou un médecin, il y a en général une mise en suspens de l’esprit critique. Nous avons donc tendance à recevoir toutes ces informations et ces informations nous impactent parce qu’elles rentrent directement un petit peu dans notre inconscient. C’est la raison pour laquelle je vous invitais à obtenir une deuxième, voire une troisième opinion, différents avis de façon à mettre les choses en perspective.   Par rapport au domaine de la santé, vu que dans le monde médical on parle beaucoup de statistiques, retenez bien cette leçon. Si une personne qui souffre de cancer va voir un médecin et que celui-ci lui dit : « écoutez, vous n’avez que 10 % de chances de survivre », attention. Le message, c’est que cette personne ne doit pas se laisser abattre.   Ce n’est qu’une statistique qui décrit le passé voire le présent, mais qui n’a rien à voir avec le futur et qui n’a rien à voir avec elle en tant qu’individu. Rappelez-vous : ici, tout dépend de ce que la personne veut faire.   Dans l’exemple de la formation, je disais aux personnes : « imaginez que quelqu’un vienne et vous dise : écoutez, demain, si vous êtes assis au premier rang de la salle, on va vous donner 100 000 £. Qu’allez-vous faire ? » Et là, la personne dit : « je ne vais même pas aller me coucher ! Je vais passer la nuit devant la porte pour être sûr d’être dans la première rangée de la salle ».   Et là, les personnes comprennent non seulement que le résultat qu’elles obtiennent dépend de leurs actions, mais aussi de la motivation sous-jacente à ces actions.   Dans le cas de la personne à qui on dit qu’il n’y a que 10 % de survie, j’encouragerais cette personne à se renseigner. Quels sont les points communs des personnes qui sont assises au premier rang ?   Dans ce cas-ci, quelles sont les choses que les 10 % des personnes qui ont survécu ont en commun? Quelles sont les choses qu’elles peuvent entreprendre ?   Des traitements alternatifs, des traitements différents, une façon de s’entourer différemment avec un réseau social, du support. Elles doivent tout faire et faire beaucoup plus pour faire partie des 10 % des personnes qui survivent et non pas se laisser abattre en disant : « c’est le docteur qui l’a dit ».   D’ailleurs, si vous travaillez dans le monde de la santé, je vous invite à devenir vraiment conscient du pouvoir qu’ont les mots et les informations que vous donnez. Si vous êtes confronté à un patient avec une situation médicale, je peux comprendre qu’il peut y avoir certaines contraintes légales qui vous forcent à donner certaines informations. Néanmoins, je vous invite à vraiment mettre les choses en perspective.   Si vous êtes forcé légalement de dire qu’il n’y a que 10 % de chances de survie, d’abord je vous invite à le faire avec un meilleur langage parce que ce n’est pas vrai que la personne a 10 % de chance. Vous ne pouvez pas le savoir. Chaque individu est différent et les statistiques ne parlent que de la généralité, du groupe d’individus et pas des individus.   Donc ce que vous pouvez dire, c’est que dans le passé 10 % des personnes en général qui avaient été atteintes de cette maladie ont survécu, mais vous pouvez ensuite encourager la personne en disant : « mais ce n’est qu’une généralité, ce n’est qu’une statistique. Ce n’est que du passé. Le futur dépend de vous, de vos actions, de votre attitude, de vous en tant qu’individu ».   Voyons un petit peu cette partie du tableau.   Vous savez, dans le film Spiderman, il y a une phrase qui dit « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. » Aujourd’hui, j’aimerais vous proposer une phrase différente qui dit la chose suivante : « la prise de responsabilité implique un grand pouvoir. »  Le pouvoir de changer les résultats que vous obtenez, le pouvoir d’obtenir la vie que vous voulez.   Il y a un concept en psychologie qui s’appelle le lieu de contrôle ou le lieu de maitrise. Les gens peuvent avoir un lieu de contrôle interne ou un lieu de contrôle externe.   Les personnes qui ont un lieu de contrôle interne sont celles qui disent que le résultat qu’elles obtiennent dans n’importe quel domaine dépend de leurs actions. Donc ce sont des personnes qui pensent : « ça ne tient qu’à moi d’être assis au premier rang. Ça ne tient qu’à mes actions et ma motivation de le faire ».   En revanche, les personnes qui ont un lieu de maitrise externe sont comme une feuille au vent. Tout dépend. Rien n’est en leur pouvoir parce que ça dépend des statistiques, ça dépend des circonstances qui sont complètement externes à leur volonté.   Aujourd’hui, ce que je veux vraiment souligner, c’est que le lieu de maitrise interne ou externe dépend de votre décision à vous. C’est vous qui prenez cette décision lorsque vous prenez la responsabilité de vos résultats, la responsabilité de votre vie, la responsabilité de dire : « il ne tient qu’à moi d’être dans la première rangée de cette salle ».   Je vais vous montrer une autre façon d’illustrer ce concept.   Imaginez un bateau qui veut se rendre vers cette île. C’est un bateau à voile et les personnes qui ont un lieu de maitrise externe auront tendance à dire : « je vais me rendre sur cette île simplement quand j’aurai le vent en poupe, quand le vent va souffler de l’ouest ».   Mais si c’est la façon dont les personnes pensent, leurs chances d’arriver à destination sont pratiquement infimes. En effet, une fois, le vent va souffler de l’ouest, ce qui va les rapprocher un petit peu de leur destination, mais une autre fois, ça va être du nord, du sud, de l’est, ce qui va constamment les déplacer. Donc ils n’arriveront probablement jamais à destination.   En revanche, vous savez comment fonctionne un bateau à voile. Que vous ayez navigué sur un bateau à voile ou pas, vous savez qu’un bateau à voile peut aller de l’avant lorsque le vent est en poupe, mais aussi lorsque le vent vient du nord, lorsque le vent vient du sud et même lorsque le vent vient de la direction opposée.   Si le vent vient du nord, le bateau va pouvoir avancer en diagonale. Certes, ça va rallonger le parcours en termes de kilomètres de distance, mais le bateau va se rapprocher de sa destination et arriver. Même lorsque le vent est complètement contraire, certes, les diagonales seront plus serrées, la distance sera encore majeure, mais le bateau va se rapprocher de sa destination et arriver à destination.   Encore une chose : est-ce que le fait d’avoir une maitrise interne va garantir que vous allez réussir ? Non. Malheureusement non. Et d’ailleurs, si vous vous souvenez, c’est pour ça que tout à l’heure j’ai parlé de 99,9 % de chances d’arriver à être dans la première rangée de la salle.   Pourquoi ? Parce que même si vous vous levez quatre heures à l’avance pour être la première personne devant la porte de la salle de formation, il se peut que ce jour-là, en montant dans l’ascenseur, il y ait une panne de l’ascenseur et que vous restiez bloqué dans l’ascenseur pendant six heures, le temps qu’on vienne vous chercher. Vous arrivez en retard et vous n’êtes pas assis au premier rang.   C’est vraiment un événement qui a été au-delà de votre contrôle. Donc il n’y a pas de garantie de succès dans la vie. En revanche, je peux vous garantir que si vous avez un lieu de maitrise externe et vous pensez que ça ne dépend pas de vous, vos chances de réussite sont vraiment infimes.   Encore une chose : j’ai parlé du domaine médical tout à l’heure, mais le même concept s’applique à tous les domaines de votre vie.   Si on vous dit que pour obtenir une position professionnelle auprès d’une société, cette société n’accepte que 10 % des candidats, il ne tient qu’à vous d’écrire un meilleur CV, de vous renseigner sur des choses qui sont spécifiques à cette position ou à cette société pour vous différencier des autres candidats.   Si on vous dit qu’il n’y a que 3 % des acteurs qui réussissent à vivre de leur métier, là aussi, ne vous laissez pas abattre par cette statistique. Est-ce que vous devrez faire plus d’efforts que dans d’autres domaines ? Probablement, mais il ne tient qu’à vous de réussir et d’obtenir des résultats.   Un acteur, Vin Diesel, savait que statistiquement il n’y avait qu’un très petit nombre de personnes qui réussissait à vivre de leur métier. Il s’est dit : « comment puis-je faire pour être engagé en tant qu’acteur dans un film ? »  Et vous savez ce qu’il a fait ? Il s’est creusé les méninges et il a trouvé une réponse.   Pour être sûr d’être engagé dans un film, il a fait son propre film. Il a fait un court métrage où il était l’acteur principal de son film et c’est ainsi qu’au travers de ce court métrage il a réussi à attirer l’attention d’autres metteurs en scène, d’autres réalisateurs de films. Tout compte fait, comme on dit en anglais, the rest is history — la suite est devenue de l’histoire.   Comme vous le voyez, je suis très passionné et très excité de partager ce concept avec vous parce que c’est un concept fondamental. Pour que vous ayez du succès, vous devez d’abord accepter que c’est vous qui êtes responsable de votre propre succès.   Les informations et les concepts que j’ai partagés aujourd’hui vous ont fait voir pourquoi ceci est vrai, et en fait, il ne tient qu’à vous de prendre la décision. Lorsque vous prenez la responsabilité, cela va vous amener un énorme pouvoir.   Comme je vous l’ai dit au début, vous avez le pouvoir d’améliorer et de créer la vie que vous souhaitez, de devenir maître de votre destin. Ma mission, c’est de vous inspirer, de vous éduquer, de vous donner les outils et les instruments.   Si vous avez trouvé cette vidéo intéressante, cliquez sur le bouton « j’aime », partagez cette vidéo. Cliquez sur le bouton « j’aime » pour cette page si vous êtes sur Facebook ou bien abonnez-vous à la chaîne sur YouTube. Quelle que soit la plateforme, trouvez la façon de continuer de recevoir des informations.   Faites-moi savoir vos commentaires. J’aimerais avoir vos réactions. Je suis curieux de savoir ce que vous pensez de cette vidéo. Et surtout, si vous souhaitez avoir d’autres vidéos et d’autres ressources, cliquez sur le lien pour vous inscrire à ma liste pour recevoir d’autres vidéos, d’autres ressources, qui vont vous aider à devenir maître de votre destin et à créer la vie que vous voulez.   Je suis Mike Fink. Merci pour votre attention. Je vous dis à bientôt.