Résumé

  • C’est un modèle qui est adapté de la PNL, qui est basé sur les niveaux neurologiques de Robert Dilts, et que j’ai pris et adapté pour justement vous expliquer les différents niveaux de changements que vous pouvez faire dans votre démarche d’arrêt du tabac.
  • C’est que ces trois niveaux de changement, les stratégies, compétences, comportements, environnement, correspondent à votre monde extérieur. Et en revanche, les changements faits au niveau de l’identité et au niveau des croyances et des valeurs, ça correspond à des changements faits au niveau de votre monde intérieur.
  • Ma méthode, je l’ai créée spécifiquement dans le but de vous faire devenir non-fumeur, spécifiquement dans le but de transformer vos croyances, de faire en sorte que non seulement vous compreniez à un niveau profond, au niveau de votre monde intérieur, que la cigarette n’est pas un bon moyen pour vous protéger, que la cigarette n’est pas un bon moyen de vous relaxer, que la cigarette n’est pas un bon moyen de vous récompenser, d’obtenir des bénéfices émotionnels, mais en plus qu’il y a d’autres meilleures façons de vous relaxer, de vous récompenser, de vous protéger, de vous donner des bénéfices émotionnels qui n’ont rien à voir avec la cigarette et qui sont des comportements sains.
  • Regardez la vidéo pour avoir le contenu entier.
  • Cette vidéo vous donnera des clés très importantes pour améliorer et créer la Vie que VOUS voulez et Devenir Maitre de Votre Destin !

Actualités

  1. Facebook
    Recevez quotidiennement du contenu intéressant et les dernières nouvelles sur comment Devenir Maitre de votre Destin.
  2. Chaine Youtube
    Abonnez-vous à la chaine pour obtenir les nouvelles vidéos sur comment Devenir Maitre de son Destin dès qu’elles sont prêtes.
  3. Instagram
    Surveillez mon Instagram pour l’annonce de nouvelles ressources.

Transcription complète

Arrêter de fumer ou devenir non-fumeur ? Y a-t-il une différence ? Et si oui, laquelle ?

Aujourd’hui, je vais vous montrer que même si à première vue c’est la même chose, en fait, ce n’est pas du tout la même chose parce que ce n’est pas simplement un choix de mots différents. Il y a une énorme différence entre les deux expressions avec de très fortes implications par rapport à votre démarche d’arrêt du tabac.

Aujourd’hui, je vais vous présenter un modèle qui est celui des 5 niveaux de changement. C’est un modèle qui est adapté de la PNL, qui est basé sur les niveaux neurologiques de Robert Dilts, et que j’ai pris et adapté pour justement vous expliquer les différents niveaux de changements que vous pouvez faire dans votre démarche d’arrêt du tabac.

Il faut comprendre que ces 5 niveaux de changement sont en fait une hiérarchie, c’est-à-dire qu’il y a des niveaux qui sont plus hauts et qui sont bien plus importants que ceux qu’on retrouve plus bas. En fait, lorsque vous effectuez un changement au niveau le plus bas, par exemple au niveau 5, ce changement a beaucoup moins d’impact. Ce changement va être beaucoup plus superficiel et beaucoup plus temporaire.

En revanche, si vous faites un changement aux niveaux supérieurs, aux niveaux les plus hauts, ce changement aura beaucoup plus d’impact ; il va être beaucoup plus profond et durable.

Alors, quels sont justement ces différents niveaux de changement ?

En numéro 5, nous avons l’environnement. L’environnement, c’est tout simplement ce qui vous entoure. Donc un changement dans votre environnement qui a un impact sur votre démarche d’arrêt du tabac, c’est tout simplement de ne pas avoir de cigarettes autour de vous.

Par exemple, ça vous est peut-être arrivé le dimanche soir, vous vous rendez compte que vous avez fini vos cigarettes et que les magasins de cigarettes sont fermés. Donc physiquement, vous ne pouvez pas fumer parce que vous n’avez pas de cigarettes autour de vous.

Donc pendant ce moment-là, dans cet environnement spécifique, vous ne pouvez pas fumer, mais vous savez bien qu’en réalité ça ne résout pas votre problème parce que dès que vous aurez des cigarettes, vous allez commencer à fumer et entre-temps, pendant que vous n’avez pas de cigarettes parce que l’environnement ne vous le permet pas, vous avez envie de fumer, vous avez le manque, vous avez l’obsession de la cigarette.

Donc effectivement, il y a un changement qui fait que vous ne fumez pas lorsque votre environnement fait en sorte que vous ne fumiez pas, mais ce changement est très superficiel et très temporaire. Dès que vous aurez une cigarette à portée de main, vous allez l’allumer.

Le niveau suivant de changement est le numéro 4 qui est les comportements. Les comportements, c’est quelque chose de très simple. Un comportement, c’est dans ce cas-ci allumer une cigarette.

Alors, les méthodes traditionnelles d’arrêt du tabac se concentrent principalement sur cette partie-là. Par exemple, la volonté. Lorsque vous appliquez la volonté, c’est au niveau du comportement, c’est-à-dire que vous vous empêchez d’allumer une cigarette. Mais je vous dirais que même les méthodes traditionnelles comme les patches ou les substituts nicotiniques se concentrent principalement sur ce niveau parce que l’idée, c’est que vous ne fumiez plus, que vous ne mettiez plus en place ce comportement.

Mais là aussi, le problème, c’est que vous êtes un fumeur qui a envie de fumer, mais qui s’empêche de fumer, qui s’empêche de pratiquer ce comportement. Donc c’est à nouveau un niveau inférieur en termes de changement.

Quel est le niveau supérieur ? C’est au numéro 3 et là, nous trouvons les stratégies et les compétences. Les stratégies et les compétences, c’est simplement un ensemble de comportements.

Par exemple, une stratégie est celle de faire une pause au travail. En milieu de matinée, vous faites une pause au travail et vous sortez pour allumer une cigarette. Donc il y a un ensemble de comportements, c’est-à-dire que vous avez fait la pause, vous avez peut-être pris l’ascenseur, vous êtes descendu, vous êtes sorti et vous avez allumé une cigarette.

Un autre exemple, c’est celui de la pause après le café ou avec le café après le repas. Vous êtes en train de manger et lorsque le moment du café vient, vous allumez une cigarette. Une autre stratégie, c’est lorsque vous êtes avec des amis. Le soir, vous sortez et vous prenez un verre. Là aussi, vous allumez une cigarette.

Ce sont des stratégies par rapport au comportement de fumer qui sont un ensemble de comportements mis les uns avec les autres.

Lorsque vous faites un changement au niveau de ces stratégies et de ces compétences, ça veut tout simplement dire que vous ne faites plus de pause au travail. Ça veut dire que vous ne prenez plus de café pour éviter justement d’allumer une cigarette. Ça veut dire que vous évitez de sortir avec vos amis ou même de boire un verre puisque le comportement d’allumer une cigarette est associé et fait partie de cette stratégie.

Donc effectivement, vous pouvez opérer un changement dans votre démarche d’arrêt du tabac au niveau des stratégies et des compétences, c’est-à-dire ne plus faire de pause, ne plus boire le café, ne plus sortir avec des amis, mais là aussi vous êtes un fumeur qui s’empêche de fumer parce que fondamentalement l’envie de fumer est là. Vous essayez simplement de vous empêcher de fumer.

Cela fait encore partie des changements qui sont plus superficiels et plus temporaires. Certes, ils sont un petit peu plus hauts que ceux qui sont faits au niveau de l’environnement ou juste du simple comportement, mais n’empêche que ça vous demande beaucoup d’efforts, beaucoup de volonté, et que ça ne résout en rien le manque, l’obsession de la cigarette, et tout ce qui va avec.

Alors, voyons maintenant un niveau supérieur qui est au niveau 2. Ce sont les croyances et les valeurs.

Lorsque vous fumez, vous avez probablement un ensemble de croyances et de valeurs qui vont avec le comportement et les stratégies et compétences de fumer. C’est-à-dire que vous avez certainement des croyances qui disent que la cigarette est un moyen de vous relaxer, que la cigarette est un moyen de gérer le stress, que la cigarette vous aide à marquer peut-être des transitions, que la cigarette est peut-être une forme de récompense que vous vous donnez, que la cigarette est peut-être une forme de gérer vos émotions dans certains contextes, que la cigarette est peut-être une forme de vous donner un sentiment d’appartenance avec un groupe.

Toutes ces croyances vont faire en sorte que vous fumez parce que cela vous donne des bénéfices émotionnels.

Si la croyance est que la cigarette est la récompense, à chaque fois que vous voudrez vous donner une récompense, vous allez fumer. Si la cigarette est un moyen de gérer vos émotions ou de vous relaxer, à chaque fois que vous voudrez gérer vos émotions ou vous relaxer, vous allez fumer.

En revanche, lorsque vous faites un changement au niveau de ces croyances et de ces valeurs, si tout d’un coup vous changez vos croyances pour une croyance qui dit que la cigarette n’est pas le meilleur moyen de vous relaxer, mais qu’il y a une autre meilleure façon de vous relaxer, s’il y a une nouvelle croyance qui dit que la cigarette n’est pas le meilleur moyen de vous récompenser, mais qu’il y a d’autres meilleurs comportements ou façons saines de vous récompenser, si vous avez une croyance qui dit que la cigarette n’est pas la meilleure façon de vous protéger émotionnellement, mais qu’il y a d’autres meilleures façons de vous protéger émotionnellement, s’il y a une croyance qui fait en sorte que la cigarette n’est plus la meilleure façon de vous relaxer ou bien de marquer des transitions ou bien de vous donner n’importe quel bénéfice émotionnel, mais il y a d’autres meilleures façons de vous donner ce même bénéfice émotionnel, automatiquement vous n’aurez plus besoin de la cigarette pour obtenir tout ce qui est important pour vous émotionnellement.

Et donc, qu’est-ce que cela va faire ?

Cela va faire en sorte que vous puissiez mettre en place de nouvelles compétences, de nouvelles stratégies, de nouvelles façons de vous relaxer, de nouvelles façons de vous récompenser, de nouvelles façons de gérer vos émotions qui par définition n’auront plus le comportement par la cigarette, donc n’impliquant plus de cigarette dans votre environnement.

Lorsque vous effectuez un changement au niveau des croyances et des valeurs, en automatique vos stratégies et vos compétences vont être transformées, ce qui va en automatique transformer vos comportements et, bien sûr, votre environnement.

Voyons maintenant le dernier niveau, le niveau le plus élevé de changement. Roulement de tambour… C’est celui de l’identité.

Le niveau de l’identité est le niveau le plus important et c’est là que vous allez comprendre la différence parce qu’identité, c’est être fumeur ou être non-fumeur.

Lorsque vous avez une identité de fumeur, l’identité de fumeur englobe toutes les croyances que j’ai énumérées tout à l’heure par rapport aux bénéfices que la cigarette vous amène, ce qui crée donc les stratégies et compétences qui vont avec par rapport au fait de prendre des pauses pour aller fumer, de fumer une cigarette avec le café ou en buvant un verre, ce qui fait que vous fumez et que vous avez des cigarettes dans votre environnement.

L’identité, c’est quelque chose de très fort, de très puissant et qui est très différent du fait d’un simple comportement. Arrêter de fumer, c’est au niveau du comportement. Devenir non-fumeur, c’est un niveau de l’identité. Je vais vous donner notamment quelques exemples par rapport à la puissance de l’identité.

Si vous entendez quelqu’un qui dit : « je fais du surf », c’est un simple comportement. Vous savez qu’il fait du surf, mais vous ne savez pas grand-chose ni sur son style de vie ni sur ses croyances ni d’ailleurs sur combien de fois cette personne fait du surf.

En revanche, si par exemple quelqu’un vous dit : « je suis un surfeur », au niveau de l’identité, tout d’un coup vous avez une vision plus globale, c’est-à-dire que vous avez une vision par rapport à ses croyances. Vous vous dites que c’est probablement quelqu’un qui est plus baba cool, peut-être écolo, qui est plus dans un style de vie relaxé plutôt que dans la course à la carrière.

Par rapport à ses stratégies et compétences, vous vous dites certainement que c’est quelqu’un qui sait très bien surfer, que c’est quelqu’un qui passe beaucoup de temps dans l’eau. Et par rapport à son environnement aussi, peut-être quelqu’un qui habite près de la mer, près de là où il y a des vagues.

Donc simplement, le choix de mots « surfeur » par rapport au fait de « surfer » change complètement votre perception, mais aussi tout ce que la personne fait depuis son identité jusqu’à ses croyances, stratégies, comportements et environnements.

Un autre exemple : c’est très différent de dire de quelqu’un : « il fait de la politique » par rapport à dire que « c’est un politicien ». « Il fait de la politique », peut-être que c’est quelque chose de temporaire, peut-être qu’il essaye. Lorsque vous dites de quelqu’un que c’est un politicien, il y a tout un ensemble de croyances, de valeurs, de stratégies, de compétences et d’environnements qui sont associés à ça.

Un dernier exemple est celui par exemple au fait d’être parent. Si vous n’êtes pas parent, si vous n’avez pas d’enfants, si vous n’êtes ni un père ou une mère et si un jour vous rencontrez quelqu’un qui a un nourrisson, et si on vous demande de prendre le nourrisson dans les bras ou simplement de donner le biberon à ce nourrisson, si c’est un comportement que vous devez mettre en place, peut-être que vous allez y arriver, mais ça ne va pas être naturel. Vous allez peut-être vous trouver un petit peu bizarre ou mal à l’aise avoir ce nourrisson dans vos bras est vraiment devoir comprendre comment faire pour nourrir ce bébé, ce nourrisson.

En revanche, si vous avez déjà des enfants, si vous avez déjà l’identité d’être un papa ou une maman, avec cette identité va tout un ensemble de croyances et de valeurs par rapport au fait de prendre soin d’un enfant, de prendre soin d’un nourrisson du fait que votre rôle est important, ce qui fait en sorte que vous développez des stratégies, des compétences et donc des comportements.

Ce qui fait que même si vous ne savez pas comment donner à manger pour la première fois à un nourrisson, vous allez naturellement l’apprendre, chercher à mettre en place ce comportement. Toute votre attitude et toutes vos compétences vont se développer de façon beaucoup plus naturelle pour nourrir ce petit enfant.

Donc voilà la différence entre le fait d’arrêter de fumer qui est au niveau du comportement et de devenir non-fumeur qui est un changement beaucoup plus profond, beaucoup plus durable au niveau de l’identité.

J’aimerais aussi vous faire remarquer quelque chose. C’est que ces trois niveaux de changement, les stratégies, compétences, comportements, environnement, correspondent à votre monde extérieur. Et en revanche, les changements faits au niveau de l’identité et au niveau des croyances et des valeurs, ça correspond à des changements faits au niveau de votre monde intérieur.

Le monde extérieur, c’est ce qu’on peut observer : les gens vous voient fumer, les gens vous voient sortir pour faire une pause, les gens vous voient boire un verre et allumer une cigarette. Mais en réalité, tout ce qui est lié au fait du manque lorsque vous essayez d’arrêter de fumer, tout ce qui est lié à l’obsession de la cigarette, tout ce qui lié à la souffrance se passe dans votre monde intérieur.

Pourquoi ? Parce que si vous essayez uniquement d’arrêter de fumer et de changer votre comportement, d’être un fumeur qui s’empêche de fumer sans avoir transformé votre identité, sans avoir changé vos croyances, c’est là que vous ressentez le manque, c’est là que vous ressentez la souffrance, c’est là que vous avez l’obsession de la cigarette. Pourquoi ? Parce qu’il y a un conflit qui existe entre ces deux parties.

Dans ce côté, dans le monde extérieur, vous vous forcez à mettre en place un comportement, mais votre monde intérieur — l’identité, vos croyances et vos valeurs — sont en conflit direct avec toutes ces choses-là et c’est aussi une des raisons pour lesquelles les méthodes traditionnelles ne marchent pas très bien pour arrêter de fumer. Pourquoi ? Parce qu’elles se concentrent là-dessus.

La volonté, c’est clairement un comportement, mais même les patches, ce qui très controversé, j’en parlerai dans une autre vidéo. Mais en admettant même qu’il y a une dépense physique, si vous mettez un patch, ça ne prend compte que de la partie extérieure. Ça ne tient pas compte de votre identité, de vos croyances, de vos valeurs.

Donc la méthode que j’ai développée pour arrêter de fumer en fait agit bien différemment et à des niveaux bien différents par rapport à la volonté, aux substituts nicotiniques. Pourquoi ? Parce qu’elle va d’abord traiter le changement au niveau de l’identité.

Ma méthode, je l’ai créée spécifiquement dans le but de vous faire devenir non-fumeur, spécifiquement dans le but de transformer vos croyances, de faire en sorte que non seulement vous compreniez à un niveau profond, au niveau de votre monde intérieur, que la cigarette n’est pas un bon moyen pour vous protéger, que la cigarette n’est pas un bon moyen de vous relaxer, que la cigarette n’est pas un bon moyen de vous récompenser, d’obtenir des bénéfices émotionnels, mais en plus qu’il y a d’autres meilleures façons de vous relaxer, de vous récompenser, de vous protéger, de vous donner des bénéfices émotionnels qui n’ont rien à voir avec la cigarette et qui sont des comportements sains.

Et lorsque ces deux changements se mettent en place, les stratégies et compétences vont automatiquement suivre.

En plus, dans la méthode que j’ai créée, je mets en place aussi des changements au niveau des associations qui font partie des stratégies et des compétences, c’est-à-dire que je casse les associations, je casse ces connexions qui avaient été créées par exemple entre café/cigarette, boire un verre/cigarette, prendre une pause au travail/cigarette. Toutes ces associations sont cassées.

En fait, les deux derniers changements au niveau du comportement et de l’environnement se font en automatique. Pourquoi ? Parce qu’il y a cet effet de cascade.

Lorsqu’on fait un changement au niveau de l’identité et au niveau des croyances, déjà l’identité va commencer à influencer les croyances. Si en plus on travaille spécifiquement au niveau des croyances et spécifiquement au niveau des stratégies, ça va vraiment faire un effet de cascade, un effet domino et tout le reste va suivre. Vous serez un non-fumeur qui aura transformé son monde intérieur et son monde extérieur, et c’est pour ça que vous pourrez rester non-fumeur pour le reste de votre vie.

Donc voilà. Je vous ai illustré la différence entre arrêter de fumer par rapport à devenir non-fumeur. Je vous remercie pour votre temps et pour votre attention. J’espère que vous avez trouvé ces informations intéressantes.

Si c’est le cas, s’il vous plaît, cliquez sur le bouton « j’aime », partagez aussi cette vidéo avec vos amis, avec les gens que vous connaissez qui fument parce que mon but, c’est de vous aider et d’aider le plus grand nombre de personnes à faire une différence positive dans votre vie, à améliorer votre vie, et c’est pour ça que je vous demande de m’aider à transmettre ce message pour toucher le plus grand nombre de personnes.

Merci encore. Passez une merveilleuse journée.