Résumé

  • J’appelle cela le pouvoir de l’évidence.
  • Lorsque vous rendez l’implicite explicite, il y a vraiment du pouvoir.
  • Lorsqu’on fait un changement, ça devient d’abord pire avant que ça n’aille mieux.
  • Le critère que vous devez utiliser pour rester motivé et évaluer votre décision, c’est le nouveau pic que vous voulez atteindre.
  • Regardez la vidéo pour avoir le contenu entier.
  • Cette vidéo vous donnera des clés très importantes pour améliorer et créer la Vie que VOUS voulez et Devenir Maitre de Votre Destin !

Actualités

  1. Facebook Recevez quotidiennement du contenu intéressant et les dernières nouvelles sur comment Devenir Maitre de votre Destin.
  2. Chaine Youtube Abonnez-vous à la chaine pour obtenir les nouvelles vidéos sur comment Devenir Maitre de son Destin dès qu’elles sont prêtes.
  3. Instagram Surveillez mon Instagram pour l’annonce de nouvelles ressources.

Bonjour. Je suis Mike Fink et vous avez la possibilité d’améliorer et de créer la vie que vous voulez avec le pouvoir de votre esprit. Ma mission est de vous inspirer, vous éduquer, vous donner les instruments pour que vous puissiez devenir maître de votre destin.

Aujourd’hui, je vais partager avec vous un concept très important. C’est une caractéristique importante du changement. La raison pour laquelle c’est important, c’est que cette caractéristique va vous aider lorsque vous la comprendrez à mieux mettre en place des changements dans votre vie et à faire en sorte que vous puissiez atteindre les changements que vous vous êtes fixés.

Laissez-moi vous illustrer cela par un petit dessin que j’ai fait. Ça semble évident au départ, mais vous allez voir qu’il y a vraiment une logique dans tout ce que je vais vous présenter.

Imaginez que ceci représente votre situation actuelle. Si vous voulez atteindre un objectif différent, c’est impossible, selon le schéma de cette montagne, de dire que vous allez sauter de ce point de la montagne à l’autre montagne directement comme ça. Ça ne marche pas. La façon de procéder est de descendre dans la vallée et de remonter pour ensuite atteindre non seulement un nouveau sommet, mais un sommet qui sera plus haut que le sommet précédent.

Vous avez bien remarqué que j’ai dit qu’il faut d’abord descendre avant de remonter. Ce que je viens de vous dire peut vous sembler évident. J’appelle cela le pouvoir de l’évidence.

Qu’est-ce que c’est que le pouvoir de l’évidence ?

L’évidence acquiert un pouvoir lorsque vous rendez quelque chose d’implicite explicite. L’implicite, c’est ce que vous ressentez. Vous le savez quelque part, mais vous n’avez jamais vraiment pris le temps d’y penser, de l’analyser, d’y réfléchir de façon systématique.

Or, lorsque vous rendez l’implicite explicite, c’est là que justement ça devient le fruit de votre réflexion. Vous articulez, vous donnez une structure, vous mettez des mots, vous comprenez les différents scénarios, les différents cas dans lesquels ces choses que vous ressentiez implicitement s’appliquent. Vous savez maintenant les conséquences à tirer de la prise de conscience de ce qui était implicite.

Lorsque vous rendez l’implicite explicite, il y a vraiment du pouvoir.

Imaginez que vous avez une valise pleine de vêtements. L’implicite, c’est quand cette valise est pleine de vêtements, elle a du contenu, mais il n’y a pas de poignée sur la valise. On ne peut pas vraiment faire grand-chose de ce contenu. En revanche, lorsque vous rendez l’explicite implicite, c’est comme si vous mettiez une poignée sur la valise et tout d’un coup, vous pouvez prendre ce contenu, le transporter, le mettre là où vous voulez. C’est beaucoup plus facile à utiliser. Ça vous rend les choses beaucoup plus simples et efficaces.

Quelle est la conclusion de ce que je viens de vous présenter ?

Lorsqu’on fait un changement, ça devient d’abord pire avant que ça n’aille mieux. Laissez-moi vous répéter ça. Je sais que ça peut vous sembler évident. Pourtant, c’est le pouvoir de l’évidence comme vous allez le voir.

Lorsqu’on fait un changement, ça devient d’abord pire avant que ça n’aille mieux. En d’autres mots, il faut faire un pas en arrière pour faire deux pas en avant.

Maintenant qu’on a rendu l’implicite explicite, voyons ce qu’on peut en faire. En quoi cela peut-il nous être utile ?

Imaginez que vous vouliez changer de profession ou de carrière. C’est ce que j’ai fait dans mon passé. Au début, j’étais dans la finance, dans le management consulting. Je gagnais très bien ma vie. J’étais logé dans les meilleurs hôtels. J’étais toujours dans les meilleurs restaurants. Lorsque j’ai décidé de changer de carrière et de dire que je veux vraiment faire quelque chose qui me passionne, car la finance et le consulting ne me correspondent pas, j’ai fait un gros pas en arrière.

En effet, lorsque je suis allé à Yale en tant qu’étudiant, je me suis retrouvé tout d’un coup dans une petite chambre qui faisait peut-être 10 m². Il y avait juste un petit lit, une petite table en bois, une chaise et une armoire. En plus, je devais partager les toilettes avec le reste des étudiants.

Mais évidemment, c’était quelque chose qui me passionnait. J’étais très heureux, mais du point de vue des circonstances extérieures en tout cas, j’ai vraiment fait un pas en arrière avant de faire deux pas ou plus de pas en avant pour en arriver là où je suis aujourd’hui. Ceci est un exemple.

Un autre exemple, c’est lorsque vous décidez de rompre avec eux quelqu’un avec lequel vous seriez dans une relation sentimentale. Ça va devenir pire avant que ça n’aille mieux parce que c’est rare que les ruptures se passent de façon agréable et amiable. En général, il y a de la souffrance. Il faut peut-être qu’une personne déménage ses affaires. Les vieilles habitudes établies vont changer. Il va peut-être y avoir des peines de cœur.

Fondamentalement, si vous avez décidé que c’est la chose à faire, même si ça devient pire avant, ensuite ça va aller mieux. Il est normal de s’attendre à ce que ça aille moins bien avant que ça n’aille mieux.

Un autre exemple : déménager dans un autre pays. J’ai vécu dans 6 pays dans toute ma vie et je peux vous dire qu’à chaque fois j’étais content de déménager, mais à chaque fois c’est devenu pire avant que ça n’aille mieux.

Pourquoi ? Parce que lorsque je suis arrivé dans ce pays je ne connaissais pratiquement personne et donc j’ai traversé des périodes de très grande solitude. Il m’a fallu des mois avant de finalement rencontrer des gens, créer un réseau social et me créer une vie. Pourtant, ça en a valu la peine. C’est devenu un pic qui était plus élevé que celui qui était précédent.

Je vous ai donné trois exemples de grands changements. Là où l’implicite devient explicite et vous donne du pouvoir, le pouvoir de l’évidence, c’est de savoir à l’avance, de vous préparer mentalement que lorsque vous voulez faire un changement, surtout un changement important, il faut vous attendre à ce que ça aille moins bien, à ce que ce soit pire et surtout ne jamais évaluer la décision que vous avez prise par rapport aux conditions qui se sont dégradées.

Si vous décidez de changer de carrière et tout d’un coup vous gagnez moins d’argent, socialement vous êtes dans une position qui est peut-être inférieure par rapport à celle que vous occupiez auparavant, si vous basez vos décisions sur le fait que maintenant vous êtes dans la vallée, c’est le mauvais critère. Il est normal que les choses s’empirent avant qu’elles ne s’améliorent.

Le critère que vous devez utiliser pour rester motivé et évaluer votre décision, c’est le nouveau pic que vous voulez atteindre.

Ce nouvel objectif, vous devez l’avoir évalué auparavant selon vos valeurs, selon ce qui est vraiment important pour vous et une fois que vous avez établi que c’est vraiment ce qui vous correspond, ce que vous voulez faire, vous vous attendez à ce moment-là que ça devienne pire et vous saurez qu’il faudra que vous attendiez que ce moment où les choses vont se dégrader passe parce qu’ensuite ça va remonter et s’améliorer.

C’est la puissance de rendre l’implicite explicite. C’est avoir ce principe qui va vous guider et vous permettre de continuer dans la voie du changement même dans les moments où ce n’est pas évident.

Alors, je vous ai parlé de grands changements, mais vous pouvez aussi imaginer ça sur des changements à plus petite échelle.

Par exemple, lorsque vous voulez changer une habitude, que ce soit une habitude alimentaire, vous réveiller plutôt le matin, arrêter de fumer ou bien d’autres choses, il faut faire un pas en arrière pour faire deux pas en avant. Lorsque vous pensez aux habitudes, vous pouvez penser au fait de parcourir un chemin dans un endroit qui a de hautes herbes.

Lorsque vous avez un chemin que vous avez parcouru très souvent, les herbes se sont aplaties et le chemin est facile à parcourir. Si vous voulez parcourir un nouveau chemin, il faut défricher le chemin parce qu’il y a de hautes herbes, il faut y avancer. Il faudra du temps pour que le chemin soit aussi facile à prendre, que les herbes soient aussi aplaties que le chemin précédent.

Du point de vue du cerveau, ce sont les connexions neuronales. Plus on pratique un comportement, plus les connexions se renforcent. Plus ces connexions sont fortes, plus le courant passe facilement et rapidement. Ce n’est pas juste une façon de parler. Littéralement, le courant dans votre cerveau et dans ces neurones passe plus facilement, car ces connexions ont été renforcées. Il s’agit de la myélinisation. Il y a comme des gaines qui se sont mises autour de ces câbles et donc le courant passe plus facilement.

Par contre, lorsque vous essayez de mettre en place un nouveau comportement, les neurones n’ont pas cette autoroute de connexions. Ce sont des connexions qui sont encore faibles. C’est comme aller sur le nouveau chemin où il faut défricher pour y aller. Mais au fur et à mesure que vous pratiquez ce nouveau comportement, ces nouvelles connexions se renforcent jusqu’à devenir aussi fortes et finalement plus fortes que celles d’avant.

C’est ce concept que je voulais partager avec vous. Laissez-moi vous rappeler encore de façon visuelle que si vous voulez faire un changement pour une situation meilleure, sachez qu’on ne peut pas accéder à un sommet plus grand d’un seul coup. Ça ne marche pas. C’est quelque chose qui n’arrive pas.

Pour que vous puissiez arriver à un nouveau pic plus élevé, à un nouvel objectif dans votre vie, il faut d’abord vous attendre à devoir redescendre dans la vallée pour ensuite escalader une nouvelle montagne. C’est ainsi que vous parviendrez au changement désiré.

J’espère que vous avez trouvé ce nouveau modèle mental, cette nouvelle structure, cette nouvelle façon de penser utile, intéressante. Laissez-moi des commentaires. Si vous avez fait des changements dans votre vie comme ceux que j’ai évoqués, notamment un changement de carrière, un changement de pays, une rupture sentimentale ou quelque type de changement où c’est devenu pire avant que ça ne devienne mieux, laissez-moi un commentaire pour me le faire savoir.

Si vous avez aimé cette vidéo, aimez la vidéo, partagez-la. Aimez cette page. Abonnez-vous à cette chaîne en fonction de la plate-forme et cliquez également sur le lien pour vous inscrire afin d’obtenir d’autres nouveaux outils pour devenir maître de votre destin.

Merci de votre attention. Je suis Mike Fink et ma mission est de vous aider à créer et améliorer votre vie grâce au pouvoir de votre esprit pour vous permettre de devenir maître de votre destin. Merci beaucoup et à bientôt.